Marseille prospère

La situation économique de Marseille est catastrophique, avec un taux de chômage largement supérieur à la moyenne nationale et plus d’un Marseillais sur quatre vivant sous le seuil de pauvreté.
Nous libérerons Marseille de la fiscalité confiscatoire pour attirer entreprises et ménages. Nous protégerons le petit commerce de proximité, mis à mal par la grande distribution, pour préserver la vie de nos quartiers et de notre centre-ville. Nous voulons profiter des formidables atouts de Marseille – un cadre naturel exceptionnel, l’ouverture sur la Méditerranée, des pôles universitaires d’excellence – pour favoriser l’implantation d’entreprises de manière durable.
 

Protéger le petit commerce

  • Zones Franches Urbaines dans les noyaux villageois : exonération d’impôts sur les bénéfices pendant 5 ans
  • Arrêt de la construction des centres commerciaux
  • Transformation des Docks village en Halles gastronomiques de produits locaux ouvertes tous les jours
  • Transformation de la rue de la République en village des créateurs Marseillais pour la faire revivre
  • Label « Made in Marseille » pour mettre en valeur nos artisans et producteurs marseillais et redorer l’image de notre ville
  • Parkings du centre-ville gratuits les mercredis et samedis

Baisse des impôts locaux de 50 millions d’euros !

  • Diminution de 10% de la taxe foncière, que 44% des Marseillais paient
  • Diminution de 10% de la Cotisation Foncière des Entreprises

Accompagner les entreprises, créer des emplois

  • Comité de pilotage économique marseillais regroupant tous les acteurs du secteur pour être au plus près de la réalité du terrain
  • Rendre obligatoire le stage de la Chambre de Commerce et d’Industrie sur la bonne gestion entrepreneuriale
  • Guichets pour l’emploi dans chaque arrondissement pour mettre en relation demandeurs d’emploi et entreprises

Relancer l’économie grâce à nos atouts

  • Faire de Marseille un pôle mondial de la Mer en associant la recherche, les entrepreneurs et le développement durable, notamment sur la question du traitement des déchets maritimes
  • Marseille, capitale française des services à la personne, de la petite enfance au grand âge, avec structuration de la filière entière. L’allongement de la vie doit être une opportunité pour notre économie et pour l’emploi !
  • Soutenir et développer la filière de la réparation navale et la formation aux métiers de la mer